[ Tribune de Dominique Bilde ] Chrétiens d’Orient : vers l’extinction ?

A l’heure où les sermons sur la diversité continuent de pleuvoir dru sur les Occidentaux, une bonne partie du monde arabo-musulman semble voir au contraire ses minorités religieuses fondre comme neige au soleil.

Tel est en tout cas le message de Bashar Warda, archevêque chaldéen d’Erbil, qui qualifiait récemment le christianisme d’Irak de « périlleusement proche de l’extinction. » Constat dans le sens duquel les chiffres ne font, hélas, qu’abonder, puisque de 1,5 million d’âmes en 2003, la population chrétienne du pays ne compterait plus que quelque 250 000 fidèles. Encore ces derniers vivent-ils dans une terreur permanente, prêts à subir le martyr, selon les termes de l’archevêque.

Or, il est patent que ce tableau sombre ne relève en rien de l’hyperbole, les chrétiens n’étant pas, de fait, la première minorité religieuse du monde arabo-musulman à suivre le chemin de l’exil. De la Syrie au Yémen, les minorités juives connurent, tout au long du XXesiècle, un sort aussi peu enviable, comme le rappelle le Dr. Edy Cohen dans le BESA Center Perspectives Paper.

Entre intimidations et persécutions diverses, ce serait 850 000 juifs environ qui auraient fui d’États arabo-musulmans après 1948, selon le New York Times. Un exode oublié, auquel la situation des chrétiens d’Orient offre aujourd’hui un triste écho.

Le mantra de la diversité en Occident aurait-il comme pendant un monde arabo-musulman purgé de ses minorités religieuses jugées indésirables ? C’est bien, par une sinistre ironie de l’Histoire, le triste spectacle qui semble se dérouler sous nos yeux, dans le silence gêné et coupable de l’Occident.


© Dominique Bilde 2015. Tous droits réservés.
Les propos tenus sur ce site n'engagent que leurs auteurs et non pas le Parlement européen