[ Questions parlementaires ] À quoi sert réellement l’Année européenne du patrimoine culturel?

à la Commission
Article 130 du règlement
Dominique Bilde (ENF)

Le 30 août 2016, la Commission européenne a annoncé vouloir faire de 2018 l’Année européenne du patrimoine culturel. Vivement souhaitée par le Parlement européen, cette année doit, selon la Commission, «souligner le rôle joué par le patrimoine culturel européen, pour renforcer le sentiment de partager une histoire et une identité communes». Actuellement discutées en trilogue, les modalités pour cette année du patrimoine ne sont pas encore clairement définies, mais on sait d’ores et déjà que le budget prévu pour cette initiative oscillera entre 5 millions et 15 millions (demande du PE) d’euros. Cet argent serait grandement nécessaire à la reconstruction de nombreux biens culturels en Europe, notamment en Italie où, suite aux tremblements de terre d’août 2016, plus de 200 édifices culturels ont été partiellement ou totalement détruits, mais la Commission a cependant écarté l’idée d’utiliser les fonds dédiés à l’Année européenne du patrimoine culturel pour la reconstruction du patrimoine européen, souhaitant privilégier des «actions de communication».

1. La Commission confirme-t-elle qu’aucun euro du budget pour l’Année européenne du patrimoine culturel ne servira à la reconstruction des édifices culturels en Europe?

2. La Commission trouve-t-elle justifié d’utiliser l’argent des contribuables européens pour de simples objectifs de communication?


© Dominique Bilde 2015. Tous droits réservés.
Les propos tenus sur ce site n'engagent que leurs auteurs et non pas le Parlement européen