Question sur les Bergères de France

Question écrite de Dominique Bilde, cosignée par Sophie Montel :

La filature industrielle de fil à tricoter Bergères de France, située à Bar-le-Duc dans la Meuse, est la dernière en France. Elle emploie encore près de 300 salariés mais, récemment, les pertes se sont accumulées et l’entreprise a été placée en redressement judiciaire en mars dernier.

1. La Commission peut-elle nous indiquer si l’entreprise a reçu des subventions européennes? Si oui, sous quelles rubriques et pour quels montants?

2. Quelles mesures la Commission peut-elle prendre pour soutenir le secteur de la filature en Europe et pour protéger nos industries d’une concurrence déloyale provenant essentiellement de pays émergents?


© Dominique Bilde 2015. Tous droits réservés.
Les propos tenus sur ce site n'engagent que leurs auteurs et non pas le Parlement européen