Question parlementaire au sujet de la disparation de 420 millions d’oiseaux en Europe

Question de Dominique Bilde et Sophie Montel.

Une étude basée sur 144 espèces d’oiseaux européens sur une échelle de 30 ans dresse un constat accablant: 421 millions d’oiseaux ont disparu seulement en Europe.

90 % de ces pertes proviennent des 36 espèces les plus communes et répandues dont les alouettes, les étourneaux et les moineaux domestiques. A contrario, d’autres espèces s’en sortent mieux comme les merles, les buses et les rouges-gorges, ce qui s’explique sûrement par des mesures de conservation ciblées en Europe.

Ce phénomène inquiétant résulte essentiellement des méthodes agricoles intensives utilisant des pesticides, mais aussi de la destruction des habitats comme les haies coupées ou détruites et les arbres taillés.

Pourtant les oiseaux offrent de nombreux avantages en termes d’écosystème: lutte contre les rongeurs et les insectes en contrôlant leur prolifération et reproduction végétale par la dissémination des graines et des fruits.

Face à ce constat, quelles mesures la Commission envisage-t-elle afin de mettre un terme à cette extinction massive qui nuit à la biodiversité ?