Question écrite sur les relations entre l’Union européenne et Madagascar

Question écrite de Dominique Bilde, cosignée par Sophie Montel, sur les relations entre l’Union européenne et Madagascar :

Le 6 juin 2010, l’Union européenne a suspendu son aide au développement (à l’exception de l’aide humanitaire d’urgence) à Madagascar. Il a été décidé de mettre en suspens le 10e FED pour la période 2008-2013, lequel représentait une enveloppe de 577 millions d’euros devant s’articuler autour du développement des infrastructures de transport, du développement rural et de l’aménagement du territoire, tout en mettant l’accent sur la promotion de la bonne gouvernance et le renforcement de l’intégration régionale. Depuis le 19 mai 2014, les relations sont pleinement rétablies entre l’Union et Madagascar.

La Commission peut-elle donner les raisons de la suspension de son aide alors même qu’elle poursuivait sa politique de coopération avec de nombreux autres États ne respectant pas les droits fondamentaux?

Le montant indicatif initial pour Madagascar de l’enveloppe A du 11e FED pour la période 2014-2020 est de 455,4 millions d’euros. La Commission peut-elle développer quelles seront ses priorités et comment elle compte soutenir Madagascar pour un développement durable de l’île en dehors d’un apport financier?

Dans un communiqué de presse récent, l’Union fait état du renforcement de ses relations avec Madagascar en faveur d’une gestion durable des pêches.

La Vice-présidente/Haute Représentante peut-elle nous indiquer quelles mesures elle compte prendre afin d’accompagner l’île dans son développement tout en procurant des avantages aux armateurs européens?


© Dominique Bilde 2015. Tous droits réservés.
Les propos tenus sur ce site n'engagent que leurs auteurs et non pas le Parlement européen