Question écrite sur la diversification des surfaces cultivées

Question écrite de Dominique Bilde sur la diversification des surfaces cultivées :

Une récente étude publiée dans la revue «Nature plants» vient de démontrer que les rendements des cultures sont plus grands lorsque différentes plantes sont mélangées et qu’elles disposent d’un patrimoine génétique varié. Ainsi, la polyculture obtient de meilleurs résultats que la monoculture. Ces conclusions vont à l’encontre de la trajectoire prise par l’agriculture depuis plusieurs décennies. En effet, la majorité des surfaces semées en grandes cultures est constituée de plantes ayant le même patrimoine génétique, ce qui contribue à l’épuisement des sols et à la vulnérabilité aux aléas climatiques.

Or, depuis 2015, 30 % des aides au titre de la PAC sont conditionnées à la mise en place de mesures d’écologisation, notamment la diversification des cultures. Cependant, les exploitations peuvent continuer à pratiquer la monoculture sur 75 % des terres arables.

La Commission, qui a longtemps poussé à la monoculture, ne pense-t-elle pas faire amende honorable en laissant aux États membres la possibilité d’intensifier la diversification des surfaces cultivées?


© Dominique Bilde 2015. Tous droits réservés.
Les propos tenus sur ce site n'engagent que leurs auteurs et non pas le Parlement européen