[ Question écrite ] Primaires démocrates et élection présidentielle américaine et ingérence de la Haute Représentante de l’Union européenne.

En juillet 2016, la Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité (« Haute représentante ») a assisté à la convention démocrate en vue de l’élection présidentielle américaine. Citée par le New York Times (29/07/2016), elle exprimait particulièrement son soutien à Hillary Clinton.

Le 2 novembre 2017, l’ex-présidente par intérim du Comité national démocrate (« DNC ») a révélé l’existence de deux accords liant de comité de campagne d’Hillary Clinton et le DNC dès 2015. Le memorandum d’entente conférait à la candidate un droit de regard sur certaines décisions stratégiques, garantissant sa victoire contre Bernard Sanders.

Ces révélations confortent les spéculations entretenues depuis la divulgation par Wikileaks d’e-mails de membre du DNC en 2016. Le Président américain a d’ailleurs affirmé le 3 novembre 2017 que les primaires démocrates avaient été manipulées (« rigged ») en faveur d’Hillary Clinton.

1. Lors de sa participation la Convention susvisée, la Haute représentante était-elle informée des accords entre Hillary Clinton et le DNC entâchant la légitimité de ce scrutin ?

2. La Haute représentante, censée représenter les intérêts des États membres de façon impartiale, n’estime-t-telle pas inopportune son ingérence dans l’élection présidentielle américaine par son soutien à Hillary Clinton ?