Proposition de résolution sur l’interdiction définitive des élevages d’animaux pour leur fourrure et l’obligation d’un étiquetage détaillé

Proposition de résolution de Dominique Bilde, cosignée par Sophie Montel

Le Parlement européen,

– vu la directive 98/58/CE,

– vu la stratégie de l’Union européenne pour la protection et le bien-être des animaux au cours de la période 2012-2015,

– vu l’article 133 de son règlement,

A. considérant que l’industrie de la fourrure tue plus de 56 millions d’animaux par an et que l’Europe est responsable à elle seule de 70 % de la production de fourrure d’élevage;

B. considérant que, sur 180 animaux tués, la fourrure de seulement 42 d’entre eux est réellement utilisée, le reste étant jeté;

C. considérant que les élevages ne respectent bien souvent pas les besoins fondamentaux des espèces comme c’est le cas pour les renards ou les visons;

D. considérant que la pratique du piégeage est interdite en France mais autorisée dans d’autres pays, et qu’elle mutile et tue lentement des millions d’animaux dont de nombreux non ciblés;

1. demande à la Commission de faire interdire les élevages d’animaux pour leur fourrure;

2. demande à la Commission de rendre obligatoire un étiquetage détaillé des vêtements en fourrure (nom scientifique et vulgarisé des espèces, provenance des peaux, nombre d’animaux tués, méthode de mise à mort);

3. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission, au Conseil et aux États membres.