Proposition de résolution sur le soutien et la sensibilisation au syndrome d’Asperger

Proposition de résolution de Dominique Bilde, cosignée par Sophie Montel :

Le Parlement européen,

–       vu la stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées(1),

–       vu la convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées,

–       vu l’article 133 de son règlement,

A.     considérant que le syndrome d’Asperger est un trouble envahissant du développement d’origine neurologique;

B.     considérant que ce syndrome est assimilé à l’autisme de haut niveau, car les Asperger n’ont pas de déficience intellectuelle;

C.     considérant que les principales caractéristiques du syndrome d’Asperger sont l’altération des relations sociales et de la communication, des intérêts restreints à quelques sujets, des maladresses motrices et une sensibilité sensorielle particulière;

1.      demande que la Commission européenne engage un plan de sensibilisation du grand public au syndrome d’Asperger et accompagne la formation des personnels de santé et de la petite enfance;

2.      encourage la Commission à investir dans des programmes de recherche et de développement des méthodes comportementales;

3.      encourage la Commission et les États membres à mieux insérer les Asperger dans le milieu professionnel par un accompagnement renforcé et l’adaptation des lieux de travail;

4.      charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission, au Conseil et aux États membres.