Proposition de résolution du Parlement européen sur une meilleure sensibilisation aux risques d’arrêt cardiaque

déposée conformément à l’article 133 du règlement
Dominique Bilde, Mara Bizzotto

Le Parlement européen,

–  vu l’article 133 de son règlement,

A.  considérant que, chaque année en Europe, près de 400 000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque soudain en milieu non hospitalier et que le taux de survie est de moins de 10 %;

B.  considérant qu’en Europe, les programmes de mise en place de défibrillateurs automatiques ne sont pas toujours mis en œuvre;

C.  considérant qu’une intervention dans les trois à quatre minutes est susceptible d’augmenter les chances de survie jusqu’à plus de 50 %;

D.  considérant que la survie de nombreuses victimes d’arrêt cardiaque dépend de leur réanimation cardio-pulmonaire et d’une défibrillation précoce;

—————-

1.  invite la Commission à encourager les États membres à installer des défibrillateurs automatisés dans les lieux publics et à former les non-professionnels à leur utilisation;

2.  encourage la Commission à soutenir toutes les actions en faveur de la pratique d’une activité physique régulière et à lancer une campagne de promotion du sport et de ses bienfaits;

3.  charge son président de transmettre la présente résolution à la Commission, au Conseil et aux États membres.