Proposition de résolution du Parlement européen sur l’accaparement des terres cambodgiennes pour le sucre de l’UE

déposée conformément à l’article 133 du règlement
Dominique Bilde, Edouard Ferrand

Le Parlement européen,

–  vu l’article 133 de son règlement,

A.  considérant que l’exportation, pour des millions d’euros, du sucre cambodgien vers l’Europe a déjà provoqué la destruction de forêts et l’accaparement des terres de 12 000 personnes;

B.  considérant que l’accord «Tout sauf les armes» mis en place par l’Union européenne doit stimuler l’économie des plus pauvres; et que les droits de douane sur les importations en provenance du Cambodge ont ainsi été supprimés;

C.  considérant que la canne à sucre n’était pas cultivée au Cambodge jusqu’en 2008, mais que ces cultures s’étendent aujourd’hui sur plus de 100 000 hectares et que des forêts et des zones protégées sont détruites;

D.  considérant que cette pratique, sous couvert de l’accord conclu avec l’Union, favorise en réalité la destruction des forêts et participe ainsi du réchauffement climatique et de la spoliation des terres;

——————-

1.  demande à la Commission de modifier son traité commercial avec le Cambodge et de bloquer les importations en provenance du Cambodge, afin de préserver l’environnement et stopper l’accaparement des terres des populations locales;

2.  charge son Président de transmettre la présente résolution, accompagnée des noms des signataires, à la Commission, au Conseil et aux États membres.


© Dominique Bilde 2015. Tous droits réservés.
Les propos tenus sur ce site n'engagent que leurs auteurs et non pas le Parlement européen