Proposition de résolution du Parlement européen sur la valorisation des métiers d’art

déposée conformément à l’article 133 du règlement
Dominique Bilde

Le Parlement européen,

–  vu l’article 133 de son règlement,

A.  considérant qu’en France, un métier d’art se définit comme une activité indépendante, de production, de création, de transformation ou de reconstitution, de réparation ou de restauration du patrimoine, caractérisée par la maîtrise de gestes et de techniques en vue du travail de la matière et nécessitant un apport artistique;

B.  considérant que ce secteur participe de la valorisation de notre Histoire, de notre identité et d’un savoir-faire incontestable et qu’il garantit des emplois locaux non délocalisables;

C.  considérant que rien qu’en France, le secteur des métiers d’art recense 38 000 entreprises et 60 000 emplois directs et réalise plus de 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires;

D.  considérant que la seule région Lorraine recense plus de 1 000 entreprises et professionnels dans les métiers d’art et pour des secteurs de grande tradition notamment, à l’image de la cristallerie, du textile, des émaux ou encore de la pierre, de la lutherie et du travail du bois;

—————–

1.  demande à la Commission de favoriser directement et d’encourager les États membres à soutenir les métiers d’art et notamment leur promotion, par exemple dans le cadre des Journées européennes des métiers d’art.


© Dominique Bilde 2015. Tous droits réservés.
Les propos tenus sur ce site n'engagent que leurs auteurs et non pas le Parlement européen