Proposition de résolution du Parlement européen sur la lutte contre Boko Haram

déposée conformément à l’article 133 du règlement
Dominique Bilde, Jean-Luc Schaffhauser

Le Parlement européen,

–  vu l’article 133 de son règlement,

A.  considérant que Boko Haram est un mouvement terroriste d’idéologie salafiste djihadiste, ayant pour objectif d’instaurer un califat et d’appliquer la charia, principalement présent au Nigéria, au Niger, au Tchad et au Cameroun, et qu’il a fait allégeance à l’État islamique;

B.   considérant que ce mouvement est à l’origine de nombreux massacres, attentats et enlèvements à l’encontre de populations civiles et qu’il est responsable de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et est considéré comme une organisation terroriste;

C.   considérant par exemple qu’il a perpétré le massacre de Baga en janvier 2015, qui a fait entre 150 et 2 000 morts, ou encore l’enlèvement de 276 lycéennes de Chibok en avril 2014;

D.   considérant que l’organisation terroriste a diffusé dimanche 14 août une vidéo présentant, vivantes, certaines des lycéennes enlevées en avril 2014 à Chibok et qu’un mouvement avait été lancé à l’époque (« Bring back our girls »), mais que la situation n’a fait que s’aggraver depuis;

—————–

1.  demande à la Commission et aux États membres de s’engager plus durement pour lutter contre Boko Haram, de soutenir les autorités africaines et de tout mettre en œuvre pour protéger les populations et les minorités religieuses, notamment chrétiennes, contre le terrorisme islamiste.


© Dominique Bilde 2015. Tous droits réservés.
Les propos tenus sur ce site n'engagent que leurs auteurs et non pas le Parlement européen