[ Déclaration écrite ] La persécution des Chrétiens dans le monde.

L’éradication du christianisme des terres qui l’ont vu naître se traduit dans les chiffres, puisque de 20 % au début du siècle dernier, les communautés chrétiennes ne représentent plus que 2 à 3 % de la population du Moyen-Orient. Ce « nettoyage confessionnel » est d’ailleurs loin d’être achevé: malgré la fin prochaine des hostilités militaires, beaucoup de familles chrétiennes ne reviendront plus jamais sur leurs lieux d’origine.

Mais si, selon la fondation «Aide à l’Église en détresse», la religion chrétienne est la plus persécutée au monde, c’est parce qu’une partie de ce drame se joue en Occident. Le martyre des chrétiens d’Orient ne saurait en effet occulter les épreuves vécues par les chrétiens d’Europe dans la pratique de leur foi.

Outre le dénigrement systématique, ils font en effet face aux atteintes à leurs lieux de culte. Selon le ministère de l’intérieur français, environ 80 % des profanations viseraient des édifices chrétiens, en augmentation de plus de 200 % entre 2008 et 2014. Si l’Europe doit donc prêter main forte aux chrétiens persécutés dans le monde par un islam conquérant, elle doit aussi garantir aux chrétiens d’Europe une véritable liberté de culte et de conviction.