[ Déclaration écrite de Dominique Bilde ] Sur le plan de relance de l’UE.

Merci Monsieur le Président,

D’un point de vue français, le plan de relance est une véritable escroquerie, puisque la France s’y retrouve à nouveau contributrice nette – comme elle l’est, du reste, de longue date au budget européen. Ce constat rappelle l’écueil de cette Union européenne, bâtie autour d’un
nombre restreint d’États en mesure d’y apporter une contribution financière. Ce déséquilibre ne fera que devenir plus prononcé avec le départ du Royaume-Uni et l’élargissement prévu aux Balkans occidentaux. À n’en pas douter, les prochaines tractations entre États
membres s’annoncent périlleuses.

Par ailleurs, il est inacceptable que l’Union européenne profite d’une situation de crise pour s’arroger de nouvelles prérogatives et de nouvelles ressources au mépris de l’opposition farouche de l’opinion publique dans certains États membres. On voit ainsi resurgir dans
les paroles de Madame von der Leyen le serpent de mer de la taxe digitale.

Il est donc illusoire de voir dans ce plan de relance un nouvel élan pour l’Union européenne, puisqu’il ne fera qu’aiguiser les clivages existants entre le Nord, l’Est et le Sud. Il ne saurait y avoir d’union entre des États si disparates, et la prochaine vague d’élargissement aura
tôt fait de souligner à nouveau cette évidence.


© Dominique Bilde 2015. Tous droits réservés.
Les propos tenus sur ce site n'engagent que leurs auteurs et non pas le Parlement européen