[ Communiqué de Dominique Bilde ] Le désordre républicain partout : même le 8 mai !

Les célébrations du 8-Mai sont importantes pour tous les Français. Lors de ce jour férié, nous commémorons un événement majeur de notre histoire récente : la fin de la Seconde Guerre mondiale, marquée par la capitulation de l’Allemagne nazie. Un jour pour se souvenir du sacrifice de nos anciens, militaires du rang ou résistants du quotidien. Un jour qui devrait nous inviter au recueillement solennel plutôt qu’à l’agitation. Et pourtant… Dans une France qui part à vau-l’eau, en totale déliquescence, des agitateurs profitent de ces moments collectifs pour semer le trouble.

Notre département de Meurthe-et-Moselle n’est bien sûr pas épargné. À Lunéville, des pacifistes d’opérette manifestaient lors des cérémonies, au moment même où étaient annoncés les départs de nos soldats en opération. Ils n’ont pas même la décence de respecter ceux qui les protègent, en partant loin de chez eux, au prix d’immenses sacrifices. Si vis pacem, parabellum. Nous fortifions la paix quand nous sommes en état de nous défendre. C’est d’ailleurs l’enseignement principal à tirer des évènements de la Second Guerre mondiale ! Un principe élémentaire que certains zigotos ne comprennent pas.

Concomitamment, à Nancy, un automobiliste en état d’ébriété avancée percutait un brigadier-chef de la police en marge de la cérémonie du 8-Mai, à l’occasion de laquelle des médailles étaient remises aux plus méritants de nos personnels de forces de l’ordre. Et, de surcroit, en plein état d’urgence ! Après s’être échappé, le chauffard était finalement rattrapé par la patrouille à son domicile. Très défavorablement connu de la justice pour de multiples délits routiers, l’homme de 52 ans pourrait être poursuivi pour « violence avec arme par destination sur une personne dépositaire de l’autorité publique ».

Il est temps de rétablir l’ordre sur tout le territoire national. Marine s’était engagée à mettre tous les moyens possibles pour assurer la sécurité des Français. Face aux défis de demain, ce combat ne s’est pas arrêté dimanche et doit continuer avec des législatives Bleu Marine. Nous devons poursuivre ce travail pour que les autorités prennent enfin la mesure de ces problèmes !

 

Dominique Bilde

Secrétaire Départementale du FN 54